Accueil » Articles » Fabriquer une table basse… pas comme les autres !

Fabriquer une table basse… pas comme les autres !

Dans ma dernière vidéo, j’ai fabriqué une table basse en bois massif. Dans cet article, je vous propose de vous donner d’avantages d’informations sur cette table, et bien plus encore !

Un design simple, mais un vrai défi pour moi !

J’ai aménagé dans un nouvel appartement et il me fallait une table basse. Pas question d’aller en acheter une chez IKEA ! Première étape, chercher un design de table basse qui me plait. J’avais en tête une table basse carrée, relativement moderne. Mais ça n’est pas toujours facile d’imaginer la table basse parfaite. Ça tombe bien, il suffit de taper « table basse carrée en bois » pour avoir des centaines d’idées ! Je me suis finalement arrêté sur une table qui me plaisait. Je ne le cache pas, ce n’est pas moi qui ai inventé ce design !

Un projet en bois c’est bien, un défi en bois c’est mieux !

Comme à mon habitude, lorsque je réalise un projet, j’essaye toujours de sortir de ma zone de confort. Je trouve que c’est la meilleure manière de m’améliorer dans le travail du bois.
Pour ce projet, j’ai eu envie d’apprendre à travailler avec des outils à main ! J’ai la chance d’avoir un atelier bien équipé en machines stationnaires. Je maîtrise toutes mes machines de mieux en mieux et j’apprécie le travail du bois chaque jour un peu plus. Dans ce sens, j’ai voulu découvrir une autre manière de travailler, plus calme et plus reposante, le travail du bois avec des outils à main. C’est une manière de travailler que je ne connais pas du tout !

J’ai donc décidé que j’allais réaliser un piètement avec de multiples assemblages en bois, tous réalisés avec des outils à mains !

Tout ce que je savais avant de me lancer dans le travail avec des outils à main c’était que :

  • Ça demande beaucoup de temps si l’on veut être précis, surtout quand on débute.
  • Il me faut de l’outillage que je n’ai pas encore. Pour débuter, j’ai compté 350 euros.
  • Plus on pratique, plus on devient précis et rapide !

Cette table basse, un compromis entre travail à la main et avec des machines :

Comme vous l’avez vu dans la vidéo de la fabrication de la table, je n’ai pas utilisé que des outils à main. La réalisation du plateau, le corroyage de la structure et la mise à longueur des pièces a été faite avec des machines stationnaires. Je n’ai pas réalisé tout à la main pour plusieurs raisons.

  • La réalisation ne devait pas me prendre trop de temps pour que je puisse avoir ma table basse assez vite dans mon appartement.
  • Je n’ai pas acheté de rabots ni de scies afin de faire le corroyage de mes pièces. Ce sont des outils qui peuvent vite être très chers si l’on veut des outils qualitatifs.
  • Ensuite d’un point de vue purement personnel, j’avais très envie de faire des assemblages à la main, mais je n’avais pas très envie de faire le corroyage à la main. Il y a quand même une grande qualité de bois à corroyer pour ce projet, et je n’ose pas imaginer le temps que ça aurait pris de réaliser le tout à la main ! En plus, je viens de m’équiper d’une rabot-dégau que j’ai tout juste réglé sur un précédent projet. J’avais bien envie de l’utiliser !

Mes outils à main pour fabriquer cette table basse :


J’économise constamment pour améliorer mon atelier. Je suis passionné et ça n’est pas prêt de changer ! Dans ce sens, j’essaye toujours de choisir des outils qualitatifs. Voici selon moi l’ensemble des outils indispensables pour se lancer dans le travail du bois avec des outils à main. J’ai acheté les outils là où ils étaient le moins cher : si vous n’aimez pas amazon, il est possible d’acheter les articles sur d’autres sites.

Ici, je ne vais vous exposer qu’une petite partie de tout ce que j’ai pu lire lors de mes recherches. Certains conseils proviennent également de mon expérience. Pour plus d’informations, je vous conseille de visiter ce site de vente : https://www.outils-professionnels.com/

On y retrouve énormément d’outils, pour la plupart manuels et de très bonne qualité. Ce site regorge de conseils concernant l’ensemble des produits ! Il n’y a pas de partenariat, c’est juste que j’apprécie particulièrement le site.

Des ciseaux à bois de qualité, à un prix abordable. La marque Kirschen ou « deux cerises » est connue pour ses outils qualitatifs. Je n’ai vraiment rien à dire, ils ont une bonne prise en main, un poids bien réparti, une longueur adéquate.

Je le sais parce que j’ai également acheté des ciseaux milieux de gamme pour enlever les coulures de colle et autre type de travaux de ce genre. Voici les ciseaux que j’ai achetés pour ça : https://amzn.to/2Z4wf9z. Je les avais achetés en réduction à 30 euros lors d’une vente express. Malgré la note de 4,5 étoiles sur 5, j’ai découvert plein de défaut. Le ciseau se désafute très vite, il faut reprendre très fortement le tranchant et la planche du ciseau avant d’obtenir un bon tranchant, le ciseau est trop épais et trop long, ce qui le rend désagréable à utiliser et compliquer à affuter.

C’est l’outil le plus important à mes yeux. Mettez-y le prix et ces ciseaux resteront dans votre atelier pendant très longtemps. Il existe un kit similaire Kirschen de 4 ciseaux mais le prix n’est pas fort différent (+-15 euros). Les prix du kit varient beaucoup, moi je l’ai acheté à 109 euros (avec la pochette en cuir mais ce n’est pas indispensable et souvent un peu plus cher).

De quoi affuter vos ciseaux à bois. C’est indispensable si vous achetez des ciseaux. Un ciseau bien affuté c’est un ciseau qui tranche le bois presque comme du beurre ! Pour obtenir de beaux assemblages, le ciseau doit pouvoir couper les fibres du bois de manière nette tant dans le sens du fil qu’en bois de bout. Pour affuter mes ciseaux, je profite d’avoir dans mon atelier une machine à affuter les outils, une tormek T8. Cette machine coute très cher (c’est la plus chers de mon atelier). Je ne vous conseillerai pas d’investir dans un tel matériel si vous n’avez pas pour ambition d’affuter énormément d’outils. J’ai acheté une tormek pour affuter mes ciseaux, (mes futurs fers de rabot), les fers de rabot-dégau, les outils de tournage, les couteaux…

Pour affuter vos ciseaux à bois, je vous conseille d’acheter des pierres à affuter. Pour débuter, voici un ensemble de pierres diamantées qui m’ont toujours fait de l’oeil. Pour ce que j’en ai entendu, elles sont vraiment très bien. Il existe également des pierres à affuter à eau mais elles me semblent plus compliquées à maitriser au début. Voici une vidéo de Samuel Mamias qui explique sa méthode pour affuter un ciseau à bois avec des pierres diamantées : https://bit.ly/3zc6bWt

Une scie à main. Pour faire simple, 2 choix s’offraient à moi.

Soit j’achetais une scie type occidentale. C’est une scie qui scie en poussant la lame. Les lames sont particulièrement épaisses, mais ont l’avantage d’être rigides. Ces scies sont généralement affutable à l’aide d’un tiers point (une lime spéciale pour affuter).

Soit j’achetais une scie japonaise. Ces scies sont très tendances dans le monde du travail du bois parce qu’elles ont la particularité d’être très fine. Elles laissent donc un trait de coupe très très fin qu’il n’est pas possible d’obtenir avec un autre type de scie. Ces scies s’utilisent en tirant sur la lame. C’est ce qui leur permet d’être si fine. Les débutants sont très adeptes de ces scies pour l’état de surface qu’elles procurent… Mais il ne faut pas s’y méprendre, pour couper droit il faudra pratiquer et cela peu importe la scie. Ces scies sont presque impossible à réaffuter. Quand elles s’usent, on change la lame (c’est pour cette raison qu’elles sont vendues à part des manches).

Si l’on veut couper bien droit, il n’y a pas de scie plus simple qu’une autre. Les deux ont leurs avantages et inconvénients et j’en avais conscience lors de mon achat. Je me suis personnellement tourné vers une scie japonaise pour ne pas devoir apprendre à affuter la scie dans un premier temps. Dans quelques temps, je m’équiperai d’une scie occidentale. Il existe plusieurs types de scies japonaises. Je vous laisse découvrir ça sur le site du vendeur, tout y est très bien expliqué. La scie que j’ai choisie est décrite comme « …scies pour le bois dur, relativement abordables, polyvalente, adaptée aussi bien aux coupes longitudinales que transversales ou diagonales. » C’est exactement ce que je cherchais.

Ensuite il faut également de quoi tracer les assemblages. Le tracé est de loin l’étape la plus importante ! Faites un bon tracé avec un bon trusquin et un bon tranchet et le plus gros du travail sera fait ! Je vous assure que c’est le traçage qui fait tout. Pour faire mon traçage j’ai utilisé un tranchet (je vous en mets un autre que le mien), un trusquin, une petite latte métallique, et à l’avenir j’aimerais acheter cette petite équerre métallique de précision.

La fabrication de la table basse en vidéo :

Ce qu’il me reste à apprendre…

Dans cette réalisation, je n’ai effectué que les assemblages avec des outils à main. Je n’ai pas réalisé le corroyage avec des rabots, encore une compétence à apprendre… Et des outils à acquérir !

Je suis très fier de cette réalisation parce qu’elle est très réussie! Tous les assemblages sans exception sont très réussis. Il faut dire que j’y ai passé beaucoup de temps. Quand on débute avec les outils à main, si l’on veut obtenir un beau résultat, il faut avoir en tête que ça va prendre du temps, beaucoup de temps ! Je réaliserai peut-être une vidéo tuto sur la manière de procéder pour réaliser des assemblages en bois. En attendant voici quelques conseils :

  • Soyez précis lors de votre traçage, tout doit être tracé avec un tranchet pour découper les fibres du bois.
  • Approchez le trait de tranchet sans jamais le dépasser ! Si l’on veut de belles arrêtes visibles, il faut découper à 0,5-1mm du trait, puis approcher doucement le trait avec les ciseaux à bois
  • Gardez en tête que les raccords en bois ne pardonnent rien ! Un défaut de 4-5 dixièmes de millimètre sera très visible.
  • Après avoir tracé, découpé, ajusté avec vos ciseaux à bois, il est temps de réaliser un assemblage à blanc. Le premier assemblage est rarement parfait ! Il faut souvent reprendre quelques surfaces pour que l’assemblage soit parfait.
  • Prenez votre temps ! Si vous en avez marre, faites une pause ! Pour obtenir de beaux assemblages, il faut être concentré. Un moment d’égarement et on a vite fait de dépasser la ligne de tranchet.

Le plan de la table basse à télécharger gratuitement :

Voici le plan d’origine SketchUp ainsi que la fiche de débit en pdf à télécharger gratuitement :

Table_basse.zip (793 téléchargements)

La formation pour apprendre à utiliser des plans 3D SketchUp !

Si vous n’osez pas vous lancer dans le monde du 3D, mais que vous aimeriez pouvoir utiliser les centaines de plans disponibles sur internet gratuitement, cette formation est faite pour vous !

Comme je l’ai fait pour cette table basse, il est intéressant de pouvoir prendre des mesures et faire une fiche de débit à partir d’un plan 3D. Si vous voulez utiliser des plans 3D, mais que vous n’y connaissez rien, cette formation est faite pour vous !

Apprenez toutes les bases du logiciel pour pouvoir utiliser tous les plans gratuits disponibles sur internet !

Aucun niveau n’est requis pour suivre la formation. Tout sera abordé, de l’installation de l’application à l’export de votre fiche de débit pour l’imprimer.